Skip to main content

You are here

Mann sitzt nachdenklich am Fenster

Le sevrage tabagique : un processus difficile

Tabagisme et dépendance

«Ce n’est pourtant qu’une question de volonté.» Les fumeurs sont souvent confrontés à des affirmations de ce type, la plupart du temps assenées par des non-fumeurs… Il est évident que la motivation est importante quand il s’agit d’arrêter de fumer. Malheureusement, les seules bonnes résolutions sont plutôt rarement couronnées de succès. Dans 3 à 6 %1 des cas seulement, les fumeurs parviennent à abandonner la cigarette du premier coup, sans autre soutien. Il est désormais reconnu que le tabagisme entraîne deux types de dépendance :

Dépendance psychique

Les fumeurs ont mille et une occasions de fumer une cigarette : avec le café du matin, en téléphonant, pendant la pause, le soir au café avec les amis… Ce comportement est en grande partie acquis !

En tant que fumeur régulier, vous effectuez (effectuiez) jusqu’à 300 fois par jour le même «geste de la main à la bouche». Faites-vous ou faisiez-vous quoi que ce soit d’autre à une fréquence même approximativement aussi élevée ? Chaque cigarette fumée apporte au fumeur une petite sensation de récompense : il ne faut que 7 secondes à la nicotine pour atteindre le «centre de la récompense» dans le cerveau. Sinon, ce centre nous récompense avec des sensations agréables en cas d’expériences réussies et de surprises agréables – et donc également en cas d’apport de nicotine ou d’autres drogues. C’est justement cette sensation, ce «kick», que les fumeurs recherchent toujours.

Dépendance physique

La nicotine est le principal attrait pour le fumeur, ce qui le pousse à prendre son parti des 4000 autres substances toxiques que contient la cigarette. La nicotine entretient la dépendance en ce sens que grâce à elle fumer est vécu comme une «récompense», ne pas fumer comme une «sanction». Ne pas fumer entraîne une baisse du taux de nicotine – et fait retentir un signal d’alarme de plus en plus fort dans l’organisme. Arrivé à un certain point, l’envie de fumer prend le dessus – il nous faut absolument cette cigarette salvatrice.

Apparaît alors le cercle vicieux de la dépendance.

Le sevrage tabagique : un processus difficile

Symptômes de sevrage

Vous ne remarquez la dépendance physique que lorsque que vous fumez moins que d’habitude ou lorsque vous arrêtez tout à coup de fumer. Votre organisme est habitué à une certaine dose de nicotine et s’il ne l’obtient pas, il réagit par des symptômes de sevrage.

Est-ce que ces symptômes vous sont familiers ?

  • Vous avez une envie impérieuse de fumer,
  • Vous êtes nerveux, frustré et irritable,
  • Vous avez du mal à vous concentrer,
  • Vous dormez mal,
  • Vous avez des troubles digestifs,
  • Vous avez plus d’appétit et vous prenez du poids.

Les produits de substitution nicotinique de NICORETTE® peuvent vous aider à réduire les symptômes de sevrage et peuvent donc vous soutenir dans votre décision d’arrêter de fumer. Atténuer les symptômes de sevrage permet de maintenir la motivation pour l’arrêt tabagique.

Découvrez avec lequel de nos produits vos chances personnelles de réussir à arrêter de fumer sans stress sont les plus élevées.

 

1www.apotheken-umschau.de/Rauchen